UDAIPUR

l
03/02/2009 - Pays : Inde - Imprimer ce message Syndication :

(Attention : texte redige sur clavier anglais. Replacer les accents et les cedillas, et pardonner les fautes de frappe et d’orthographe !)

 

Dans le journal, ce matin :

Rubrique “securite” :

-         Un vehicule de la section anti-terroriste de Mumbai a ete vole.

Rubrique “la vie chere” :

-         Les patrons de bar en colere au sujet du montant de la licence autorisant la vente de biere (500 000 Rp).

Rubrique “l’homme est un loup pour … la femme” :

-         polemique sur le droit des femmes indiennes d’aller dans un bar. Les partis integristes hindous reclament une loi pour  l’interdire (Photo d’une enseigne de bar arborant un panneau : “No women or dogs allowed”).

 

Hier, j’ai oublie de dire que j’ai trouve des pinceaux en poils d’ecureuil au prix allant de 12 Rp taille 01, jusqu’a 30 Rp taille 06, chez Hussain Stationery, place de la Clock Tower.

 

Ce matin, a la sortie de l’hotel, je declenche malgre moi une bagarre entre deux rickshaws qui se disputent ma clientele… Je fuis, et je suis vite rattrappe par un troisieme 100 m plus loin…

A la consigne de la gare, la jeune fille du guichet est toute contente de me revoir. Elle m’annonce en enregistrant ma valise, qu’aujourd’hui, elle a deux bonnes raisons d’etre heureuse  : c’est son anniversaire, et elle vient d’apprendre qu’elle va representer en decembre son pays aux jeux (?) de Nouvelle Zelande en … halterophilie – elle souleve 300 kg au dessus de la tete (mais j’ai du mal comprendre) et elle me montre le journal de ce matin qui publie sa photo !

Rickshaws collectifs (qui apparemment n’ont pas de trajet a l’interieur de la vieille ville) pour aller vadrouiller dans les sites eloignes du centre :

La place Sukhadia ou il y a une belle fontaine au milieu d’un bassin tout rond (on peut y faire du pedalo dans des canards geants),

Sahelion Ki Bari, un jardin d’une tranquilite et d’une fraicheur introuvables ailleurs pour 5 Rp a Udaipur, avec une tres romantique fontaine : c’est la que se vennaient se distraire les 48 servantes des femmes du maharadja. Il y a dans le fond du parc une petite salle consacree a la science, d’une emouvante decrepitude…

Les cenotaphes d’Ayad, le cimetiere ou sont enterres tous les princes, frangins, frangines, depuis 350 ans ; et chacun est a l’abri sous des coupoles a colonnes, plus ou moins majestueuses selon le rang. Ca fait tout de meme 250 tombes monumentales…

Retour l’apres midi dans le quartier du palais : je me repose et somnole sur les marches d’un temple desertique au bout de la presqu’ile, juste en face du palais. Clapotis du lac a l’envol des canards, vagues chants religieux provenant d’un temple au loin, alignement de palais de conte des mille et une nuits, ile herissee de coupoles et de colonades…

Il faut bien revenir aux realites de l’Inde : le quartier du Bus Stand est un enfer ou je tourne en rond pour trouver le cyber internet qu’on m’a indique dans le coin…

Ce soir, train de nuit pour la frenetique Mumbai…

 

(pas de photos aujourd'hui...)

 

 



Etapes :
Udaipur

Imprimer ce message

Syndication :

Jean Paul C


Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)