Jinghong (Yunnan)

l
05/02/2008 - Pays : Chine - Imprimer ce message Syndication :

Aujourd’hui, glandouille !

Le matin, je traine dans la chambre pour casser la croute et gérer mes bricoles ; je passe un bon moment sous la douche et, vers 11h, je décide de sortir. Il fait beau : malgré la seule chemisette, j’ai chaud !

Les gens baguenaudent sous les palmiers, font leurs derniers achats avant la nouvelle année : ça se bouscule au marché comme au supermarché... Des familles sont descendues des montagnes en costumes de fête et achètent des feux d’artifice, des pétards, des lampions rouges, de l’huile, des alcools, des fruits de luxe (des pommes, des oranges, des poires car les mangues, les ananas, les bananes, les fraises, les pomelos, ils en ont...).

Je vais dans le parc qui est au sud de la ville et qui est  censé mettre en valeur la culture Dai,. Or,  vu le prix, c’est un peu du pipeau. Maigre spectacle avec des danseuses qui tirent la mine en pensant « encore un effort, c’est la dernière, après on se tire » ; un « zoo » avec, je ne blague pas, deux cages avec des singes, une cage avec un  ours du Tibet, une cage avec un grand oiseau échassier et une cage vide !! Un peu plus loin, une immense volière avec au moins cent paons qui sont la fierté locale. Le paon serait originaire de la région, et il est vrai que dans les maisons traditionnelles, on le retrouve toujours comme motif quelque part dans la décoration de la façade. Enfin une pagode et un stupa. Le tout autour d’un lac. C’est une belle promenade, mais l’entrée à 40Y, une belle arnaque...

Même tarif pour le jardin des plantes tropicales, au nord de la ville. Mais il me paraît un peu plus justifié. Seuls les bougainvillées sont en fleur en cette saison, mais l’immense parc propose une belle collection de différentes espèces de palmiers.

Des mariés viennent se faire photographier devant les lacs couverts de nénuphars. Les photographes leur proposent des pauses romantiques, affublés d’habits à la crème chantilly. Lorsqu’il s’agit de se déplacer d’un endroit à un autre, la mariée relève ses volants de gaze et de dentelles pour courir à petits pas, et on voit apparaitre le jean et les claquettes....

Du côté des hévéas, il y a des démonstrations de récolte du latex (incision de l’écorce), et les touristes sont très attentifs aux explications de la présentatrice déguisée en paysanne de brochure.

Le soleil est moins rude et la promenade est très agréable. La boutique des souvenirs est prise d’assaut par des colonies de touristes (chinois) qui se battent pour acheter des huiles essentielles.

Retour en ville au soleil couchant où je fais des courses ; les rues sont presque vides et les magasins ont baissé leur rideau de fer. Les gens sont pour la plupart déjà en famille. Ce soir, je m’organise pour

 manger dans ma chambre : langue de porc, nouille, tomate, yaourt, avec un vin rouge local...

 

 

 

 

 

 

 

 


Imprimer ce message

Syndication :

Jean Paul C


Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)