Guangzhou

l
10/02/2008 - Pays : Chine - Imprimer ce message Syndication :

Je suis réveillé à 7h par un vacarme pas possible, alors que j’avais prévu de faire une grasse mat : la serrure électronique de la chambre d’en face ne fonctionne pas et le type ne peut pas sortir de chez lui. Branle-bas dans l’hôtel : on le fait sortir assez rapidement, mais ça déclenche une alarme stridente. Des réparateurs arrivent et se mettent à bricoler joyeusement, sans tenir compte qu’ils sont dans un hôtel où les gens sont censés être au calme....  

Dehors, sur la vaste place de la gare, toujours autant de monde. Au terminus des bus de ville, je note consciencieusement le numéro des lignes qui terminent à la gare en prévision de mes prochaines pérégrinations.

A quelques centaines de mètres de la gare, j’assiste à un conflit qui se déroule dans la rue entre des vendeurs à la sauvette et la police : les vendeurs avec leurs carrioles veulent profiter de la présence des milliers de gens agglutinés à la gare pour leur vendre des cacahuètes, des épis de maïs et des fruits. Mais les policiers leur intiment l’ordre de ne pas passer et tentent de leur faire faire demi-tour. Mais les vendeurs crient tant et plus, et bousculent les policiers, que finalement ceux-ci les laissent passer !

Sinon, pas grand chose à raconter : je déambule dans un des marchés d’ordinateurs (pas pour en acheter un 2ème !) histoire de voir les logiciels et petits matériels. J’obtiens un bon prix pour une table à dessiner, mais le vendeur ne parvient pas à me l’installer sur l’ordi. Et comme c’est (encore) un jour férié, il ne peut pas joindre le centre d’aide. Puis je vais en bus à Decathlon, et là, je suis un peu déçu, car comme il fait plutôt froid et que ce sont les soldes, les gens se sont précipités sur les articles d’hiver et la plupart sont en rupture de stock (surtout ma taille : les chinois ont grandi depuis 1986 !). J’achète quelques bricoles, mais je ne casse pas la tirelire.

On est au quatrième jour du nouvel an, et il y a tout de même plus de magasins ouverts et plus de monde dans les rues.

Je rentre à l’hôtel pour déposer mes courses. Toujours autant de monde à la gare. Puis je ressors pour aller dans un cyber café, mais ce soir, rien ne fonctionne : ni ma clé USB (achetée chez Leclerc avant de partir), ni Wanadoo qui plante, je ne sais pas pourquoi. Je mange rapidement un plat de poulet/riz/légume vert et je rentre me coucher, il est 22h.

 

 


Imprimer ce message

Syndication :

Jean Paul C


Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)