Cagayan de Oro - Cebu

l
01/01/2008 - Pays : Philippines - Imprimer ce message Syndication :

Aujourd'hui, l'efficacité n'est pas au rendez-vous : le soi disant bateau de 8h45 qui devait me ramener de l'ile de Camiguin à Mindanao ne fonctionne pas le 1er janvier contrairement à ce que m'avait affirmé la patronne de l'hôtel. Le seul de la journée (heureusement, il y en a un...) part à 13h. Je glandouille dans le village de Benoni pendant 3h sous un soleil cuisant. Traversée sur un vieux ferry japonais d’avant la guerre…

Pas de soucis pour attraper un bus déglingué qui va faire la course avec un copain d’une autre compagnie…

Arrivé à Cagayan de Oro, je vais au port pour m’informer des bateaux (il y a trois jours, on m'avait affirmé en ville qu'il y avait un départ le 1er/01 pour l'ile de Bohol)  Bonne idée, car de bateau pour Bohol, point ! Je prends alors un billet pour le seul bateau en partance qui est pour Cebu (et qui doit arriver à 6h du mat). En prenant mon billet, on me dit que je peux laisser mon bagage dans la salle d'attente. Mais pour y entrer, il y a la fouille : il faut que je laisse mon couteau en dépôt, on me le rendra à Cebu. Je râle car je veux un reçu qu'on ne veut pas me donner. Tout le monde s'en mêle, finalement j'ai mon reçu... Une fois dans la salle d’attente, il n'y a pas de consigne !! Donc, un peu énervé, je suis revenu en ville avec mon sac.

En ville, tout est fermé ; j’erre sans succès pour trouver un café internet ouvert et les rues sont désertes.

Journée galère et perte de temps ! Ca arrive.

Retour au port en « traï-ciqueul ». Le bateau pour aller à Cebu est un grand bateau acheté aux chinois, fraichement repeint. Il y a même un escalateur pour monter...un étage ! Je suis dans une cabine de huit, 4 boxes de lits superposés, 80cm de large, rideau, lavabo au centre. C'est assez spacieux et l’air est raisonnablement conditionné. Le restaurant sert quelques plats peu appétissants et tièdes. On annonce que le bateau arrivera en avance à Cebu, c'est à dire 3h30 du mat au lieu de 6h !!

Sur le pont, j’observe au frais les manœuvres de départ qui se prolonge, car il y a des retardataires : on redescend la passerelle trois fois !

 



Etapes :
Cagayan de Oro

Imprimer ce message

Syndication :

Jean Paul C


Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)