Baoshan - Tengchong (Yunnan)

l
26/01/2008 - Pays : Chine - Imprimer ce message Syndication :

Ce matin, le car est arrivé à Baoshan à 4h30 ; nuit noire, il pluviote. J’ai mal dormi, bien qu’ayant eu une bonne place (couchette supérieure, rangée du milieu, à l’avant) et que c’était rigoureusement non fumeur. Le voyage a commencé par un DVD ultraviolent dont j’entendais les hurlements malgré mes boules Q. Et le bus s’est arrêté plusieurs fois… Et cette histoire de comment revenir à temps à Canton m’a aussi préoccupé.

Alors que la plupart des voyageurs sont restés dormir dans le car à l’arrêt sur le parking de la gare routière de Baoshan, je suis descendu, mais pas moyen de trouver des toilettes, vu que l’intérieur de la gare routière était bouclé… j’ai confié à un arrière d’autocar mes réserves liquides de la nuit (vu l’aspect des lieux, je ne devais être le seul à avoir eu cette idée)…Puis j’ai cassé la croute d’un jus de fruit et de gâteaux ; ensuite, j’ai fait le tour du pâté de maison. La seule boutique ouverte était un cybercafé rempli de jeunes dont une bonne dizaine dormaient face à leur écran !! Je suis retourné dans le bus prendre mon gros sac, et je me suis installé devant un écran jusqu’à 6h30. Pas moyen de réserver un billet d’avion par internet, car ma carte bancaire n’est pas acceptée. Je relève tout de même les éléments d’un vol Kunming-Guangzhou pour le 9/02 à 780Y (75E) ce qui n’est vraiment pas cher pour cette période de fêtes.

La gare routière est enfin ouverte, j’y laisse mon gros sac et vais me balader en ville : il y un endroit à visiter : un parc dans une moyenne montagne avec des temples et autres curiosités. Je n’ai pas de chance : il pleut. Mais la température est correcte (17°). Des escaliers interminables grimpent dans la forêt, et, alors que le jour se lève, des gens se promènent ou font leur gymnastique du matin. Au bout de l’escalier, il y a un parc de jeux pour enfants et ... un vrai avion de chasse un peu abimé ; je me demande bien pourquoi il est là. Il y a quelques restes de temple un peu laissé à l’abandon : de l’herbe pousse entre les tuiles. Ambiance mélancolique.

En redescendant, j’entre dans le super hôtel ***** de la ville pour une virée aux toilettes, lorsque je vois qu’il y a un bureau de réservation de transport aérien. Quelle galère pour faire comprendre ce que je souhaite à une réceptionniste que je dérange visiblement ! Je lui mets sous les yeux les coordonnées du vol que j’avais relevées, je remplis un formulaire, je lui confie mon passeport pour mon nom, je sors mon dictionnaire, rien n’y fait… à la fin, elle interpelle un client chinois et c’est grâce à lui que j’ai pu obtenir mon billet d’avion. Enfin, un souci de moins.

Retour à la gare routière pour prendre un bus qui va à Tengchong, une ville à mi-chemin entre Bao Shan et la frontière birmane. Cette ville est réputée pour ses volcans et ses sources thermales.

4 heures de car sur 160 km d’une route montagneuse, dans la brume et la pluie. Encore des DVD dans le bus, une histoire abracadabrantesque d’enlèvement d’enfant… Tout le monde dormait !

A la descente du bus, juste en face de la gare routière qui est complètement en dehors de la ville, j’ai trouvé un hôtel, un vrai, avec tout ce qu’il faut pour 40Y (après marchandage). La pièce fait bien 30m2, sdb chaude etc. Et il y a les deux garçons de l’hôtel qui ne demandent qu’à m’aider : ils me donnent une carte de la ville, m’expliquent les endroits à voir et les bus à prendre. Et internet est à ma disposition ! Je remplis deux sacs plastic de linge sale et sors pour aller en ville (c’est assez éloigné : 4km, mais il y a un bus très pratique). Je dépose mon linge dans une laverie où les machines à laver sont immenses (pareil pour repasser les draps : la machine fait 3m de large ! tu parles d’un fer à repasser !).

Puis au hasard de mes pas, j’entre dans une agence immobilière : il y a en vitrine des maquettes d’immeubles et d’appartements. Personne ne parle anglais et on est assez surpris de me voir là ! Je me renseigne sur les prix : un appartement de 143m2, F4  avec 2wc sdb 400 000 Y soit 38 000 E. On m’offre le thé et des graines de tournesol et on papote sur les prix du m2 à Paris et à Shanghai (20 000Y).

 Je continue ma route (il pleut toujours) et arrive à une porte monumentale fortifiée et surmontée d’un kiosque qui fait aujourd’hui salon de thé, mais qui fut autrefois un poste de surveillance. Au delà, une rue à l’ancienne (c’est habilement restauré), avec beaucoup de boutiques d’antiquité, d’arts, et surtout de jade. Cette ville est réputée depuis des siècles pour être spécialisée dans la taille du jade venant de Birmanie. Dans une des boutiques, un artisan est en train de tailler un pendentif : même matériel qu’un dentiste ! Et même travail de précision. Je le regarde avec curiosité. Je demande des prix, et sa femme sort à ma demande des pendentifs représentant les signes du calendrier chinois. Je donne les dates de naissance de la famille et elle me sélectionne un serpent (Alex), un chien (Véro), une chèvre (Max), et un rat (moi). Et après marchandage, (prix divisés par 2), j’enfouis dans mon sac mon lot de souvenirs. Arrive un gars parlant bien l’anglais et que l’artisan avait appelé en rescousse au téléphone. Je leur demande où je peux manger dans le coin (il est 7h) et ils m’amènent dans une gargote améliorée. Discussion avec le cuisinier pour lui expliquer ce que je souhaite : des tranches de jambon fumé revenues avec des poivrons verts, du sauté de chou-fleur, du riz et une bière ; ils marchandent le prix pour moi, 25Y et me quittent !! Les plats étaient copieux et délicieux !

Retour à l’hôtel en taxi qui veut me faire payer 10 alors que le gars m’avait bien expliqué que le tarif avant 11h était de 5. Quand le taxi a vu mes cinq doigts bien écartés, il s’est marré et on a démarré en trombe !!!

 

 

 

 



Etapes :
Tengchong

Imprimer ce message

Syndication :

Jean Paul C


Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)